AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 shine bright like a diamond.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: shine bright like a diamond.   Ven 2 Jan - 19:03


CONNOR OAXLEY
“a track meet in my car complicates what i told you, the back beat in my heart syncopates when i hold you. ”


origines, nationalité - le côté paternel est emprunt de l'héritage anglais, un trait qui ressort de ses gestes, du choix des mots. mais il est américain, et ce depuis sa naissance. et ce jusqu'à la fin. ; âge, date de naissance - vingt-huit ans, né le vingt-et-un juin. ; études, job, occupation - barman au neon light depuis huit ans à présent, il s'y complait et se sent comme un poisson dans l'eau dans cet univers de la nuit. statut social, sexualité - à jamais célibataire pour entretenir le mythe légendaire de connor le don juan. et hétérosexuel, il aime bien trop les femmes pour leur tourner le dos. ; statut monétaire - modeste, il ne roule pas sur l'or mais ne vit pas dans un carton non plus. il subvient à ses besoins, et c'est amplement suffisant. ; religion, croyances, parti politique - il n'y a pas plus athé que connor. il ne croit qu'en lui-même et en son charme inégalable, et ça lui suffit comme ça. il ne s'intéresse guère à la politique, c'est trop pervers puis d'ailleurs, il n'y comprend rien. ; traits de caractère - intrusif, déterminé, sociable, charmant/charmeur, rusé, réfléchi, imprudent, impulsif, intense, confiant, beau parleur, taquin, enjoué, charismatique, ambitieux, audacieux, loyal, patient, passionné, têtu, possessif, sarcastique, imprévisible. ; groupe - bed. ;


People get bored and then they do reckless things. It’s how the world works.
01 ϟ VOISINAGE; ce type est un pervers. un goujat, un malpropre, qui use de son charme à outrance. et le pire, c'est qu'avec son sourire on arrive à tout lui pardonner, même les pires crasses. il est tellement minaudeur, tellement habile de ses mots qu'il vous ferait prendre une orange pour un vase. il n'est jamais bien loin du brun, aux cheveux bouclés, toujours fourré ensemble ces deux là, d'ailleurs n'est-ce pas étrange qu'ils vivent ensemble? si connor n'enchaînait pas les demoiselles de new york, ça pourrait jaser. pourtant, leur appartement à coney island est étrangement convenable pour deux mâles célibataires. beaucoup serait prêt à tuer pour savoir qui porte la culotte? 02 ϟ NYC; new york, c'est son passé, son avenir. son présent. il n'en est jamais parti, et ne comprendrait pas pourquoi il le devrait. il s'est forgé un temple sous les lumières, un territoire qu'il abreuve de coktails à chaque crépuscule. il est comme un poisson dans sa rivière, chez lui, à jamais. il y a sa famille, son meilleur ami, et même cette fille qui lui écrase le coeur un peu plus à chaque pensée. il y a découvert la passion, l'osmose, l'adrénaline, le désir, le déni. la vie. 03 ϟ ANECDOTES; il a eu une prof particulier vers ses quinze ans. hannah, qu'elle s'appelait. mademoiselle hannah. il se rappelle encore de ses longs cheveux blonds, et du parfum à la violette qu'elle portait. de ses chemisiers étriqués, et de ses longues jambes cachées sous la table. il n'a rien retenu de ce qu'elle a tenté de lui apprendre sur le plan scolaire. connor a toujours été un piètre élève. en revanche, c'est elle qui lui a appris tout ce qu'il sait aujourd'hui sur le plan affectif. sentimental. sexuel. elle lui a appris à vivre, profiter. jusqu'à ce qu'un voisin la dénonce sous ta langue trop bavarde, et qu'elle soit dans l'obligation de quitter l'enseignement sous peine de représailles. c'est à partir de ce jour qu'on t'a comparé au diable.

il parcourt la cour de récréation en caïd, conscient de l'effet qu'il fait, certain de son pouvoir. il n'a que douze ans et pourtant déjà cette même assurance qui jamais ne le quittera. des cris et rires attirent son attention. au loin, il aperçoit un groupe de garçons d'à peu près son âge. peut-être un poil plus agés. dans le cercle il remarque des petits mollets blancs pottelés, dont les chaussettes bien trop grandes tombent sur les enfantines chevilles. juliet. ton sang ne fait qu'un tour, brûlant, enfiévré. bouillonnant, les poings serrés, tu fais irruption dans le cercle, poussant à terre ceux qui se trouvent sur ton chemin. ils se te toisent, te provoquent. le plus grand te pousse, tu balances ton poing en guise de réponse. ca crie, ça hurle, tu frappes, là où tu peux, tu serres les dents là où on t'atteint. un coup de sifflet vient interrompre le duel, on vous sépare. on veut t'emmener de force à l'infirmerie avant d'aller dire bonjour au directeur, mais tu te débats comme un forcené. l'arcade gonflée, des équimoses pleins le corps, tu restes au près de ta cadette, ton bras enserrant ses épaules. à la vie à la mort.04 ϟ FRIGO, LIT, DRESSING, COURRIEL; en tant que grand amateur de malbouffe masculine, son frigo n'est empli que de bières et de rumsteacks. la soif, ok, la faim, aussi, alors tout va bien. sous le lit (dont les draps ne sont que rarement tirés) il n'est pas rare d'y retrouver une chaussette. sans jamais remettre la main sur sa jumelle. d'anciens magazines érotiques qu'il n'a jamais eu le coeur à jeter. comme quoi, il peut être sentimental. son armoire en revanche est irréprochable. ses chemises sont repassées et triées par couleur, ses jeans et autres pantalons sans la moindre plissure. son gagne pain dans le monde de la nuit lui a appris à quel point l'apparence est importante. et plus il prend soin de lui, plus les consommations coulent à flot, et plus les numéros s'enchaînent sur les petits bouts de papier. quand à sa boîte aux lettres,il n'y regarde que rarement. voir jamais. il ne cache pas que bon nombre de ses courriers sont envoyés soit chez sa cadette, soit chez ses parents. à quoi bon s'embêter avec la paperasse alors que d'autres peuvent le faire pour vous? 05 ϟ LOTO; il prend un bain au champagne, direct. du moins, après s'être remis de sa crise cardiaque. mais le fantasme au champagne lui vient de cette soirée en compagnie de ces françaises, il y a bien longtemps. c'est là qu'il y a goûté pour la première fois, et qu'il n'en a jamais oublié la saveur. et quoi de plus royal qu'une baignoire emplie de ce doux breuvage? avec de la bonne compagnie c'est certes mille fois mieux. choisir des françaises, de jolies blondes à la peau de porcelaine, c'est possible?


pseudo, prénom - coraa, coralie. ; âge - vingt-deux ans. ;comment avez-vous connu le forum ? - bazzart le grand. ;pays, fuseau horaire: - france. ;présence - touut le temps. ; crédits - miupdated. ; dédicace, petit mot -  I love you    ; scénario ? - celui de cora jolie. I love you ; avatar - max irons. ;


Dernière édition par Connor Oaxley le Sam 3 Jan - 13:16, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Ven 2 Jan - 19:04


when all the roads you took came back to me
so i'm following the map that leads to you

©maroon 5delusivemind.


L'obscurité. Seulement éclairé par un faible halo argenté, tu te déplaces entre ces quatre murs aisément, quatre murs dans lesquels tu as grandi. La fenêtre est légèrement entrouverte, douce brise caressant ta peau. Ta respiration est lente, calme, tu te délectes à n'esquisser aucun mouvement, rien que la plénitude et le silence. Ça ne te ressemble pas, mais de temps à autre tu te plais à faire le vide. Et sans jolies jambes ou poitrines attrayantes pour te distraire de ton chemin intérieur. Encore une connerie que tu avais entendu dieu sait où, et qui t'avais marqué par sa sottise. T'en connaissais un, de chemin intérieur, et rien à voir avec le karma. Tu ricanes, quand un faible frottement provenant du couloir te tire de tes songes. Tu as vaguement entendu la conversation indistincte de ta sœur avec son amie. Sa meilleure amie. Cora. Cette gamine que tu as vu grandir, sans pour autant qu'elle ne perde son statut à tes yeux. Une enfant insupportable. Et bien pire encore. Tu ne t'es jamais amusé à fréquenter les amies de ta sœur, et encore moins la sœur de ton meilleur ami. Il t'aurait étripé avant même que tu ne poses les yeux sur elle. Seulement voilà, l'enfant est devenue femme, et tu ne peux nier que tu as été soufflé par la métamorphose. Tu les revois encore avec leurs couettes et leurs dents manquantes, se poursuivant dans la maison en hurlant au preux chevalier blanc. Il n'en était plus rien. Et plus d'une fois ton regard s'était égaré, plus d'une fois tes pensées s'étaient précisées. Tu prenais même plaisir à la titiller, constamment, la provoquer, voir ce qu'elle avait dans le ventre. Mais elle te chamboulait, te déstabilisait, et pour un don juan comme toi, c'était la pire des tortures. Mais quel délice. La poignet de ta porte s'agite, ton âme enfantine reprend le dessus. Un léger sourire narquois au coin des lèvres, tu te colles dos au mur, regrettant seulement de ne pouvoir garder souvenir de la scène. Qu'est-ce que tu fais là? Elle fait des bonds, la jolie biche, et tu ris. T'amuses de sa frayeur, pour un peu tu applaudirais ton sadisme. Comment pouvait-elle t'en vouloir, c'était bien trop tentant. Les bras tendus elle te repousse, proteste, frôle ton corps de ses douces mains. Tu ne sais si le pire est qu'elle pénètre dans ta chambre, zone interdite, ou que tu regrettes déjà le contact de ses doigts. Tu n'es que du genre à faire tourner les événements en ta faveur, rares sont les instants où l'on te coupe l'herbe sous le pied. Tu reprends contenance, attaques une fois de plus. En plus tu rougis... T'es sérieuse? Et tu t'amuses une nouvelle fois de son air offusqué, de ses tentatives pour te tenir éloigné d'elle. Raté. Me saoules pas Oaxley, je viens juste récupérer un haut. Qu'est-ce qu'un haut à toi foutrais dans ma chambre, Evans? Tu les sentirais presque, ces papillons dans le bas de ton ventre. Tu ne pouvais nier que tu adorais vos joutes verbales. C'était enivrant, délectable, excitant. Vitale. Juliet m'a dit que tu l'aurais. Tu hausses les épaules et farfouilles dans tes affaires, presque certain que tu ne trouverais rien. Qu'est ce que tu pouvais bien foutre avec un haut à Evans? Ça devrait pas être difficile à trouver. Un discret rictus éclaire ton visage un bref instant, mais tu ne te permets aucune divagation. Pas encore. Tu cherches en lui tournant le dos, fais brièvement volte face en balançant des chaussettes dans un coin, quand tu attrapes son regard. Oh, tu me mates là? Et ton ego se gonfle, se rassure, se délecte. Ainsi donc tu lui plais? Voilà qui égayait adorablement tes perspectives. Pourquoi je te materais? Je regarde juste ce que tu faisais. Le coin de tes lèvres s'étire, tu jubiles. Ouais c'est ça, tu me matais! Je t'ai vu. Tu crois que ton frère en serait content? Content de quoi? Que j'observe ce que tu fais en caleçon dans ta chambre? Il serait plutôt dégoûté du fait que tu te sois montré devant moi dans cette tenue sans penser à te changer. C'est toi qui est en tord là. Tu rigoles, mais tu sais qu'elle a raison. Joshua t'étranglerait à mains nues s'il vous voyait. Qu'il aille au diable, on fait rien de mal. Tu t'approches d'elle, réduis la distance qui vous sépare en quelques pas. Tu caches tes joues? Je sais que tu rougis. Pire connard que toi y a pas, et pourtant elle reste. Là, à subir tes provocations. Les joues cramoisies, le regard hautain, adorable. Pas du tout. Arrête de rêver un peu. L'adrénaline se déverse dans tes veines en un flot incontrôlable. Ses mots te repoussent, son regard t'implore. Elle te fait passer du chaud au froid, de la frustration à l'exaltation. Elle t'enivre, t'inspire. C'est ça que tu cherches? Elle t'arrache son vêtement des mains, et c'est avec regret que tu constates que plus rien ne la retient ici, dans ton antre. Ton territoire. Et pourtant elle reste immobile, son regard rivé sur le tien. Ta résistance explose. A petits pas, tel un prédateur, tu t'approches, encore, trop, frôles son corps du tien. Ton cœur te fait mal dans ta poitrine, le souffle te manque. Tu encadres son visage de tes mains, caresses sa peau, inspires chaque seconde. Un torrent de sensations déferle en toi, et c'est avec violence que tu te maîtrises. Pour ne pas te jeter sur elle. Pour ne pas l'embrasser, l'aspirer comme si ta vie en dépendait, à en perdre le souffle, à en perdre le fil. Avec plus d'attention, elle aurait pu remarquer qu'au moment où vos lèvres se sont rencontrées tu as cessé de trembler. Elle aurait pu entendre avec quelle force ton cœur chantait pour elle. Avec quelle ferveur tu la désirais. A quel point tu l'aimais.


i'm gonna leave you when the summer comes a rollin',
leave you when the summer comes along

©led zeppelindelusivemind.


Connor, t'as une minute? Un donut dans la bouche, un deuxième en main, tu lèves le nez de ton café. Curieux, intrigué aussi qu'il ose impunément interrompre le rituel sacré qu'est ton petit déjeuner. Puis tu te mets à réfléchir. Les poubelles, tu t'en étais occupé il y a deux jours. La salle de bain était dépourvue de tout poil suspect, tu t'en étais assuré. Les factures, c'est lui qui s'en occupait. Qu'avais-tu bien pu faire? C'est pas déjà l'heure de la fessée? Et il lève les yeux au ciel, excédé par ta constante bêtise, désespéré à l'idée que tu ne prennes aucun sujet au sérieux. J'sais pas ce que je vais bien pouvoir faire de toi. Tu lui adresses un grand sourire décoré de miettes sucrées, prenant la remarque pour un compliment. Il s'ennuierait sans moi sinon, c'est sûr. M’idolâtrer, comme tu le fais depuis toujours. Sa main s'abat sur le derrière de ta tête en une petite tape paternelle tandis qu'il prend place à tes côtés. J'voulais te parler de Cora. La viennoiserie perd subitement de sa saveur, comme toi tu perds contenance. Tu espérais qu'il ne s'attarde pas sur la pâleur de ton visage, le léger tremblement de tes mains. Cora. Nous y voilà enfin. Rien n'aurait pu durer éternellement, tu le savais, et pourtant tu avais gardé espoir. Espoir qu'on ne vous y attrape pas, espoir que votre quête sentimentale perdure. Car cette dernière semaine avait été la plus belle, mais aussi la plus terrifiante. La peur que quelqu'un vous voit, vous perce à jour. La peur qu'elle se rétracte et qu'elle mette fin à ce début de vous. La peur de la perdre, tout simplement. Qu'est ce qu'elle a ta sœur? Tu n'oses prononcer son prénom de peur de te trahir. De peur qu'il ne sente l'adoration dans ta voix, qu'il ne voit la flamme de vos ébats dans tes yeux. Avoue-le, elle te plaît? Le donut se coince dans ta gorge, tu tousses, t'étouffes. Putain. Tu le détestais, il était le seul à te percer à jour à tous les coups. Il avait beau être ton meilleur ami, parfois tu pensais sincèrement à faire disparaître son corps dans les environs. C'est pas le moment de flancher. Que, quoi? J'espère que tu plaisantes? Tu prends un air outré, scandalisé. Il maintient son regard soupçonneux sur toi, jaugeant la crédibilité de ton offuscation. Nulle. Ecoutes, le prend pas mal, mais j'aime les femmes. Pas les gamines. Et ta sœur n'a jamais évolué de ce côté là. Une deuxième claque s'abat sur le derrière de ta tête. Aïe. Puis tu sais à quel point les femmes de New York m'aiment, me désirent, m’adulent. Ciel ce que tu pouvais mal mentir quand tu étais pris au dépourvu. Ces derniers jours, Cora t''avait démontré x fois à quel point elle n'était plus une enfant. A quel point elle surpassait toutes ces autres femmes avec qui tu avais joué. A quel point elle était faite pour toi, du sur mesure. La moindre de ses paroles s'accordait à la tienne. La moindre courbe de son corps épousait les tiennes avec délice. Votre osmose était à l'unisson, régulée, rythmée à la seconde près, en un tic tac enivrant. Tu me prends pas pour un con Oaxley? Adieu le doux flashback des souvenirs. Ton attention se repose sur Joshua, son air de père poule suspicieux gravé sur le visage. Tu soupires. Puis penches ta tête sur le côté, le coin de tes lèvres légèrement étiré en un sourire narquois. Pour tes beaux yeux, jamais. Et la vie qui reprend son cours sur un éclat de rire. Tu t'attaques à nouveau à tes donuts, le cœur plus léger d'avoir déjoué la défiance du frère Evans. Mais tu ne te doutes de rien. Tu ne sais pas qu'en réalité tu as tout gâché. Tu ne sais pas qu'elle est là, à côté, le cœur en miettes. Et que ton propre organe suivra ses traces.

_______________________________

Va mourir. Et tu lui tournes le dos, à cette impudente. A cette femme qui  n'a de cesse de te provoquer, de lâcher sur toi son venin. A cette poupée qui joue avec tes nerfs, joue avec ta douleur. Cora. Tu n'avais plus de nouvelles. Rien, le néant. Rien depuis que tu avais surpris cette conversation avec ta cadette. Depuis que ces mots avaient traversé ses lèvres, ton cœur n'en finissait plus de saigner. Une hémorragie qui te vidait, un manque qui te pénétrait. Un vide abyssal. L'obscurité totale. J'en viendrais à te manquer. Bordel. Elle avait de la chance d'être une collègue, et surtout une femme. Car l'envie de venir chatouiller son arcade se faisait plus violente de jour en jour. Vous étiez arrivés en même temps au neon light, et dès le premier regard t'as su que tu ne pourrais pas te l'encadrer. Et vice versa. Elle était trop tout, tu n'étais pas assez. Elle te ressemblait bien trop pour qu'une relation platonique ne s'installe entre vous. Pour qu'une relation s'installe tout court. Vos nuits sont rythmées par des menaces, des provocations, c'est à celui qui appuiera là où ça fait le plus mal. Mais dernièrement, la donne a changé. Tout a changé. Car elle sait. Pour toi. Pour elle. Pour vous. Elle l'a compris au premier regard. Elle a compris au premier regard qu'elle te tenait. Quel imbécile tu avais fait, tu aurais du te douter que la vipère traînerait dans le coin. Tu aurais du te douter qu'elle ne te lâcherait pas d'une semelle. Tu aurais du te douter qu'elle n'attendait que ça. Puis je serais déçue d'emporter ton secret dans ma tombe. Tu frémis, le dos raide, le visage fermé. Elle savait qu'elle avait le dessus, et elle en profitait. Et tu ne pouvais te permettre le moindre faux pas. Car d'un caprice elle pouvait anéantir ta vie. D'un caprice elle pouvait te réduire à un tas de cendres. Jamais tu ne prendrais ce risque. Sois pas jalouse, ça t'arriveras un jour. Elle glousse, réduit la distance qui vous sépare, frôle son corps du tien. Elle provoque, joue, se délecte de ce secret, se régale de la faiblesse de Connor Oaxley. Tu sais, ça commence à jaser. Ça fait bien longtemps qu'Oaxley n'a pas culbuté une fille, à ce qu'il paraît. Depuis votre premier baiser à vrai dire, il y a de nombreuses semaines. Dès lors, tu n'avais plus ressenti ce besoin d'aller voir à droite à gauche. Tu avais été comblé, elle répondait au moindre de tes désirs. Ton âme avait trouvé son miroir. Mais dans tout New York tu étais connu pour être un don juan, un séducteur, un homme à femmes. Et si tu tâchais de sauver les apparences en flirtant à outrance, tu n'avais pas réussi à outrepasser la barrière physique. Ni baiser, ni contact, rien. Et tu savais qu'on te pointait du doigt, qu'on s'interrogeait. Connor, casé? Connor, amoureux? Allez tous vous faire voir. Ragots que tu alimentes généreusement je suppose. Elle s'adosse au comptoir, les bras croisés. On peut peut-être s'arranger, toi et moi. Tu arques un sourcil, la dévisageant longuement. C'était une blague? Ah, non. Tu éclates d'un rire qui sonne faux, le cœur n'y est pas. Le jour où t'arrêteras d'avoir de la barbe, on verra. Tant pis. Tant pis pour toi. Et malgré l'ironie de la situation, ton sang se glace, ta peau frémit. Tu la sais capable du pire. Et pour la première fois, tu as peur. Peur que le monde entier apprenne que tu es amoureux. Peur que tes proches l'apprennent. Peur de tout perdre.


Dernière édition par Connor Oaxley le Sam 3 Jan - 12:36, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Ven 2 Jan - 19:05

c'est un peu embêtant d'avoir un frère aussi canon mais bon.    
je te mpotte tout de suite pour parler de la meilleure des familles.  
et bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Ven 2 Jan - 19:09

on aura qu'à se cacher pour l'inceste.
rejoins-moi vite, on en a des choses à se dire.
merci beauté. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Ven 2 Jan - 19:13

oui, faudrait pas que cora soit au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
fostered alike by beauty and fear. ϟ
avatar

➢ ASSIDUITÉ : 171
➢ CRÉDITS : av/outlines
➢ AVATAR : sam claflin

AFTERNOON DELIGHT
MAKE YOU FEEL MY LOVE:

MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Ven 2 Jan - 19:33

pas d'inceste même si on dirait pas, il est à moi
bienvenue parmi nous, tu es tellement parfaite
j'ai vraiment hâte de lire ta fiche et de pouvoir rp avec toi ça va être parfait I love you en cas de soucis, ma boite mp t'es grande ouverte pig
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Ven 2 Jan - 19:40

LE DUDE !!!!!
mec, t'es beau, on est con. Et on est trop swagy ensemble !

Enfin... même ca c'était avant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Ven 2 Jan - 19:42

on s'en est bien sorti jusque là, y a pas de raison qu'elle l'apprenne un jour.

à toi? vraiment? rien qu'à toi? graou.
c'est toi qui est parfaite, j'ai tellement hâte aussi de pouvoir lancer la grande aventure, ils vont être tellement malheureux tous les deux.
encore merci jolie poupée.  I love you

laisse moi te reconquérir mon biquet, on redeviendra encore plus swagy tous les deux.  
Revenir en haut Aller en bas
Admin
fostered alike by beauty and fear. ϟ
avatar

➢ ASSIDUITÉ : 171
➢ CRÉDITS : av/outlines
➢ AVATAR : sam claflin

AFTERNOON DELIGHT
MAKE YOU FEEL MY LOVE:

MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Sam 3 Jan - 0:53

je veux lire la suite, vite, vite!

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“Just remember when you're ignoring her, you're teaching her to live without you.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Sam 3 Jan - 0:56

j'y travaaaille. d'ailleurs j'pars pas au lit sans avoir posté la première partie, challenge accepted. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Sam 3 Jan - 1:39

Max le plus beau I love you A mon tour de te souhaiter la bienvenue ! Bon courage pour la fin de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Sam 3 Jan - 1:50

adelaïde la divine, merci à toi. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Admin
fostered alike by beauty and fear. ϟ
avatar

➢ ASSIDUITÉ : 171
➢ CRÉDITS : av/outlines
➢ AVATAR : sam claflin

AFTERNOON DELIGHT
MAKE YOU FEEL MY LOVE:

MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Sam 3 Jan - 15:10

je n'ai pas de mots pour exprimer tellement j'ai adoré ta fiche, tellement tu as fait chavirer mon p'tit cœur au réveil, tu fais ma journée.. non pire, tu refais complètement toute mon aventure sur le forum, tu l'embellis encore plus merci tellement d'avoir tenté le rôle, je te le donne avec plaisir I love you I love you I love you JOTEM

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
“Just remember when you're ignoring her, you're teaching her to live without you.”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   Sam 3 Jan - 17:45

trop d'amour, je décède. c'est toi la meilleure dans l'histoire, c'grâce à toi tout ça, et je n'aurais de cesse de t'en remercier. je suis mille fois heureuse que tout te convienne, ça ravi mon petit coeur, merci pour tout. I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: shine bright like a diamond.   

Revenir en haut Aller en bas
 
shine bright like a diamond.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [poupee] HOshi no Namida Hime - BABY, THE STARS SHINE BRIGHT
» [V]chaussures MSD alice's collections
» Les tenues/vêtements des "compagnies"
» [AIDE] Problème avec Diamond TF3D Config :(
» Tach-O-Mint / Apple / Gask-Its /Sidewall Shine / Faux Wheel Drives

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
brooklyn heights :: GET UP :: make it to me :: TENERIFE SEA-
Sauter vers: